Psycho-somatothérapie

C’est au début des années 2000 en transitionnant de la kinésithérapie à l’intérêt pour la psychothérapie que j’ai fait la rencontre du Docteur Richard Meyer. Père de la psycho-somatanalyse, il travaillait alors à l’intégration du corps en psychothérapie. Aujourd’hui, le corps s’impose naturellement en séance en tant qu’acteur indispensable à la communication.

La « Psycho-Somatanalyse », issue des courants croisés de la Psychanalyse et des Psychothérapies Humanistes  Psycho-corporelles, est une thérapie prenant en compte la personne dans sa globalité à savoir  dans ses dimensions corporelles, affectives et mentales.

Les séances peuvent donc s’articuler autour de différentes fonctions corporelles telles que : le mouvement, la posture, la respiration, le toucher, l’expression d’émotions, les espaces de méditation, la marche…

Le moment  est donc « mutualisant » en mobilisant le patient et le thérapeute au sein d’un cadre qui devient lieu d’expérience et d’observation.

Parmi les différentes propositions, j’ai orienté une attention particulière sur l’une d’elles: le rebirth.

En tant que processus analytique singulier ( le Docteur Meyer s’en sera inspiré pour développer la Pneumanalyse), cette expérience d’hyperventilation, répétée permet d’offrir un espace d’ouverture vers les purs processus inconscients.

Le patient est allongé sur le matelas, le thérapeute est en contact, sa main posée sur le ventre ou le thorax. « L’hyperventilation provoque des modifications bio-physiologiques qui déstabilisent aussi longtemps que la correction n’intervient pas par le changement de…l’état de conscience. Une fois acquise, cette modification de la conscience entraîne des processus étonnants: sensations luxuriantes, souvenirs précoces ou oubliés, visualisations créatives, expériences énergétiques et spirituelles nouvelles. Les rebirths intensifs provoquent des catharsis émotionnelles violentes qui débouchent sur une libération profonde. ( Meyer 2010).