Les troubles de l’éjaculation

L’Ejaculation Prématurée

Est l’éjaculation qui survient trop tôt par rapport à la physiologie érotique de la partenaire ; sans que l’homme ait le sentiment de pouvoir la contrôler.

On distingue l’ « Ejaculation Prématurée » :

–   primaire : qui a existé dès les premiers rapports, l’éjaculation n’ayant jamais été

contrôlable ni satisfaisante.

–   secondaire : qui n’est survenue que dans un deuxième temps, après une période plus ou moins longue où l’éjaculation était contrôlable de façon satisfaisante.

–   à éclipse : où alternent, avec la/les même(s) partenaires(s),  des périodes où l’éjaculation survient de façon satisfaisante et des périodes où elle redevient incontrôlable.

–   sélective : l’éjaculation, dans une même période, est satisfaisante avec certaines partenaires et pas avec d’autres.

–   ante portas : l’éjaculation survient avant la pénétration.

L’ « Ejaculation Prématurée » n’est pas à confondre avec l’« Anéjaculation » qui correspond à l’absence d’expulsion du sperme vers l’extérieur alors qu’il y a orgasme.

 

L’Anéjaculation

Est l’absence d’expulsion du sperme vers l’extérieur alors qu’il y a orgasme.

Chez l’homme, l’éjaculation est souvent assimilée, par erreur, à l’orgasme, la confusion étant liée au fait que ces deux phénomènes sont habituellement concomitants.

Dans certains cas, l’expulsion du sperme peut se faire vers la vessie plutôt que vers l’extérieur, on parle alors d’ « Éjaculation Rétrograde ».

 

Références : « Petit Larousse de la Sexualité » – « Précis de Thérapeutique Sexologique » – « Manuel de Sexologie »